Texte à méditer :   Pourquoi vouloir faire compliqué ? Essayez avec les Editions Bookisere, simplement ...   PATMAX
Vous êtes ici :   Accueil » Extrait du livre MON CHAT M'A DIT
    Imprimer la page...

Extrait du livre MON CHAT M'A DIT

Extrait du livre

MON CHAT M'A DIT

Je tiens à vous prévenir : je suis une personne matérialiste, je dirais même un esprit scientifique qui ne juge que par les faits. Je ne crois qu’en ce que je peux voir et toucher. Alors quand on me parle de surnaturel, d’esprits, de fantômes et que sais-je encore, j’affiche selon les circonstances une opposition farouche, un mépris glacé ou un sourire narquois.

Et figurez-vous que mon propre chat, que j’ai surnommé Mytho, est le beau premier à me raconter des fadaises de ce genre. Ce n’est pas un mauvais chat, il est même assez professionnel, vaillant attrapeur de souris et ronronneur à ses heures, mais voyez-vous, c’est un doux rêveur qui se croit directement branché avec l’au-delà et qui prend volontiers des airs de philosophe ou de prophète. D’ailleurs je vais vous laisser juge de tous ses délires, en précisant que je ne les cautionne en aucune façon.

Je lui laisse la parole :

Tout d’abord, je ne m’appelle pas Mytho. Mon nom, c’est Chaman et, toute modestie gardée, je suis un élégant chat noir avec de beaux yeux verts qui en ont fait craquer plus d’une. Mais là n’est pas mon propos.

Comme nombre de mes congénères, je vois ce que vous humains ne voyez pas et mon humain plutôt moins que les autres. Mais je ne suis pas là pour parler de lui, ou plutôt d’elle, encore qu’il y aurait beaucoup à dire…

Je suis médium, comme mon père l’était et je peux donc communiquer avec les esprits, toutes sortes d’esprits. Mon premier était un chien, Scott, au terrible accent écossais, qui s’était tué en sautant d’un pont.

Voici son histoire :

 Le gisant

Il est allongé sur le dos,

Le nez planté au ciel,

Les yeux fixés au néant,

Les mains croisées sur le nombril comme pour le dissimuler.

La vie s’en irait-elle par là ?

Non !

La vie nous quitte simplement ; pas celle que chacun voit,

Mais celle qui voyage, perçue de quelques initiés seulement.

Le chat noir roulé en boule sur le fauteuil Louis XV la voit, lui.

Tout est paisible, il a l’air heureux. À quoi pensent donc les morts ?

Sur la pointe des pieds, pour ne pas déranger, une femme entre.

Elle s’approche, lit le vide dans les yeux du défunt puis les lui ferme.

Elle caresse le chat contre un ronronnement.

Au contact de la fourrure, elle sent cette présence au-dessus du gisant, elle perçoit ce trouble de l’âme à quitter ce corps inerte.

Cette vie qui n’en est plus une, juste de l’impalpable, réveille et fait frissonner le chat qui a l’air de jouer avec l’invisible. Il se remet en boule dans sa bulle, elle l’entend ronronner ; ses poils frémissent comme sous la caresse d’un esprit.

Extrait-Mon-chat-m-a-dit-001.jpg

Mon-chat-M-A-dit.png


Date de création : 10/12/2021 18:00
Catégorie : - Livres - Romans
Page lue 530 fois